Comment préserver son jardin de l’invasion des pucerons ?

Les pucerons sont de petits insectes qui font partie de la famille des Aphidoidés. Ils envahissent les feuilles, les tiges et les racines des plantes. Ces petites bestioles sont d’ailleurs difficiles à faire partir. Ces insectes se nourrissent en effet de la sève. A priori, leur présence ne présente pas de risque pour les plantes, sauf s’ils se retrouvent en grande quantité. Pour éviter leur invasion, il est primordial de les éliminer. Justement, nous allons voir les solutions à adopter à cet effet.

Les pucerons, des ravageurs qui minent le bien-être de nos plantes

En fonction de leur espèce, les pucerons peuvent être verts, noirs, rouges, bruns ou jaunes. Ces insectes mesurent 4 mm au maximum. Ces ravageurs ont généralement tendance à envahir les rosiers et les arbres fruitiers. Toutefois, il existe d’autres végétaux qui peuvent être sujets à l’invasion de ces insectes. Ces derniers sont particulièrement attirés par les bourgeons et les jeunes pousses. Parmi les plantes les plus attaquées par les pucerons, on peut citer le prunier, le pêcher, le citronnier, le laurier, les haricots verts, le chèvrefeuille ainsi que le cassis.

En outre, les pucerons s’épanouissent durant le printemps. Ils envahissent notre espace vers et sucent la sève des plantes qui y sont cultivées. Pourtant, leur présence peut avoir des conséquences désastreuses comme :

  • l’apparition des plaies ;
  • le ralentissement de la croissance de la plante ;
  • la contamination du végétal par un virus ;
  • la prolifération des champignons ;
  • l’invasion des fourmis.

Pour vous prémunir contre l’invasion des pucerons, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel comme ce jardinier dans le Morbihan. Cet artisan vous proposera les solutions adéquates pour se débarrasser de ces indésirables.

Comment faire face à l’invasion de pucerons dans le jardin ?

On peut recourir à différentes solutions pour lutter contre l’invasion de pucerons.

D’une part, il y a l’application d’un traitement préventif contre les pucerons. L’opération consiste à vaporiser sur les plantes une solution à base d’eau, de savon de Marseille ou de savon noir et d’huile. Ce mélange empêche ces insectes d’adhérer au végétal.

D’autre part, il y a l’introduction de coccinelles dans les jardins. Ce sont en effet les principaux prédateurs pour les pucerons. Malgré son efficacité, cette solution présente un inconvénient. En effet, il est difficile de rassembler suffisamment de coccinelles pour se débarrasser des ravageurs sur la plante.

D’une autre part, on peut recourir à des produits issus de mélanges naturels. C’est le cas du purin d’orties ou de fougères qui sont des solutions 100 % biologiques. On peut éventuellement utiliser du purin de rhubarbe qui est fait à base de feuilles de rhubarbe.

Enfin, on peut cultiver des plantes répulsives pour éloigner naturellement les pucerons. En l’occurrence, il s’agit de la menthe, de la lavande, du thym et des œillets d’Inde.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de privilégier les solutions naturelles pour éradiquer les pucerons. Par ailleurs, si l’invasion est trop importante, il vaut mieux contacter un jardinier professionnel. Vous pouvez compter sur cet artisan pour le traitement et l’entretien de vos plantes. Pour avoir une idée du coût de son intervention, n’hésitez pas à lui demander un devis de ses prestations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *