Ce qu’il faut absolument savoir sur le désherbage de jardin

À côté des arbres et des fleurs, des mauvaises herbes se développent également dans le jardin. Ces végétaux, en plus de gaspiller les nutriments utiles à nos plantes, sont souvent porteurs de maladies. C’est pourquoi il est essentiel de les éliminer. En effet, il existe différentes méthodes de désherbage de terrain. Pour éradiquer efficacement ces végétaux indésirables, il faut toutefois agir au bon moment. Mais quand faut-il désherber un jardin ? Comment procéder ? Les réponses à ces problématiques seront traitées dans l’article.

Quand faut-il procéder au désherbage du jardin ?

Le désherbage figure parmi les travaux d’entretien du jardin incontournable. En effet, il est conseillé de retirer les mauvaises herbes à mesure qu’elles apparaissent. D’ailleurs, si vous ne pouvez pas consacrer du temps à cette activité, vous pouvez faire appel à cet artisan jardinier en Charente pour s’en occuper.

Comme vous pouvez le comprendre, on ne peut pas pratiquer cette opération à tout moment. Elle devra cependant être entreprise dès le printemps. Cela permet d’empêcher la prolifération des adventices en été. Le désherbage peut se poursuivre jusqu’en automne. Ici, il permet d’éliminer les mauvaises herbes qui sont apparues au cours de la saison printanière. D’ailleurs, on peut facilement les arracher étant donné que le sol est plus meuble en automne. Il faut savoir que le désherbage d’un jardin est souvent complété par un débrouillage. Plus complexe, ce dernier requiert l’usage d’outils spécifiques.

En ce qui concerne la fréquence pour désherber un jardin, elle est surtout fonction du type de plantation en place. Pour les haies par exemple, il faudra éliminer les mauvaises herbes à leurs pieds tous les 4 à 6 mois. En revanche, le désherbage d’un potager sera effectué plus fréquemment.

Comment se déroule le désherbage d’un jardin ?

En principe, le désherbage est destiné à tuer les adventices et plantes envahissantes. Par conséquent, il ne suffit pas de couper les parties qui sont apparentes. Il faut en effet se débarrasser de la racine de ces indésirables pour être sûr qu’ils ne repoussent plus. Il faut savoir que ceux-ci ont tendance à repartir de plus belle quand on se contente de les couper. Pour éviter un tel désagrément, les jardiniers professionnels ont recours à différentes techniques.

Ils peuvent, d’une part, mettre en œuvre un désherbage manuel. Pour extraire la motte de la terre, ils se servent un couteau désherbeur, d’un tire-racine ou d’un arrache-herbe. Cette technique est prisée pour son caractère écologique. Néanmoins, elle est réservée aux surfaces de petite taille. En effet, son exécution prend beaucoup de temps. Elle est de plus assez fastidieuse.

Pour traiter les espaces vastes, les jardiniers optent généralement pour un désherbage thermique. Cette technique implique l’utilisation d’un appareil à flamme comme le chalumeau. Ils s’en servent pour chauffer les mauvaises herbes. Il ne s’agit pas de les brûler. On les expose à une forte température de manière à abimer leurs tissus et à les affaiblir. Les adventices disparaitront quelques jours après cette intervention. Toutefois, il faut remarquer que cette technique ne présente aucun risque pour l’écosystème aux alentours des végétaux indésirables. Néanmoins, il est plus judicieux de faire appel à un jardinier pour sa mise en œuvre.

Pour terminer, ces techniques de désherbage sont généralement accompagnées de mesures préventives. Ces dernières permettent d’éviter la repousse des plantes nuisibles. Pour cela, il est recommandé de mettre en place un paillage ou des plantes couvre-sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *