Entretien de jardin : aperçu des différentes techniques de désherbage

Préserver la netteté et la propreté de son jardin n’est pas toujours aisé. Malgré leur éradication, les mauvaises herbes finissent par réapparaitre tôt ou tard. Pourtant, leur présence ne nuit pas uniquement à l’esthétique de l’espace vert. Souvent porteuses de maladies, elles contaminent les plantes saines. Il est donc crucial de les éliminer. En effet, on distingue trois méthodes de désherbages. D’une part, il y a le désherbage thermique, d’autre part, le désherbage chimique et, enfin, le désherbage manuel. Nous en parlons. Découvrez les détails dans l’article.

Les spécificités du désherbage thermique

La technique de désherbage à mettre en œuvre est tributaire de la superficie du terrain à traiter. Pour l’entretien des grands espaces, le désherbage thermique est préconisé. Il consiste à exposer les végétaux indésirables à une forte chaleur. Le but n’est pas de les bruler. En effet, la chaleur va désagréger les cellules constituant les adventices. Leurs tissus vont être abîmés. Ce qui les affaiblira. Les mauvaises herbes disparaitront ainsi quelques jours après cette intervention.

À titre d’information, retenez que cette opération est réalisée au moyen d’un désherbeur thermique alimenté par le gaz. La chaleur sera dirigée directement vers les mauvaises herbes grâce à une buse. Cette technique de désherbage ne risque pas d’endommager l’écosystème aux alentours des végétaux à éradiquer. Néanmoins, l’utilisation d’un tel appareil devra se faire avec beaucoup de précautions. D’ailleurs, il  est conseillé de laisser sa manipulation aux soins d’un spécialiste en travaux de jardinage pour éviter les accidents. Ainsi, privilégiez le recours aux services d’un jardinier.

Ce qu’il faut savoir sur le désherbage chimique

Comme son nom l’indique, un désherbant à base de produit chimique sera pulvérisé sur les mauvaises herbes pour les éradiquer. En dépit de l’efficacité de cette technique, elle demeure la moins écologique de toutes. En effet, le produit chimique ne nuit pas seulement au sol. Son utilisation présente aussi des risques pour les plantes environnant les mauvaises herbes et pour la santé de l’opérateur. En conséquence, il faudra protéger tous les autres éléments avant de passer à sa pulvérisation. L’opérateur devra également porter les équipements de protection nécessaires (gants, masques, lunettes de protection).

En outre, le glyphosate est le  plus connu des désherbants chimiques. Généralement, il est disponible sous la forme d’un produit concentré à diluer ou d’un spray prêt à l’emploi. Malgré sa nocivité, son utilisation présente quelques avantages. En effet, c’est un moyen à la fois rapide et efficace pour éradiquer toutes les mauvaises herbes. D’ailleurs, il vous épargne de la longue et fastidieuse tâche résultant du désherbage manuel et mécanique.

Cependant, retenez qu’il s’agit d’une solution temporaire. Lorsque les effets du désherbant chimique s’estompent, les mauvaises herbes repartent de plus belle.  Pour les éliminer définitivement, vous pouvez vous référer aux conseils que vous pouvez consulter sur un blog sur le jardinier comme https://www.blog-jardinier.fr/.

Les particularités du désherbage manuel

Il s’agit de la technique de désherbage la plus répandue. Elle est surtout prisée pour sa précision et son efficacité. Bien que sa mise en œuvre demande du temps et est particulièrement fastidieuse, le désherbage manuel présente de nombreux avantages. En effet, il permet de préserver tous les éléments fertiles du sol. Malgré cela, vous ne risquez pas de revoir repousser les plantes indésirables après leur enlèvement. De plus, il s’agit d’une technique 100% écologique puisqu’elle n’implique ni l’utilisation d’un produit chimique ni le recours à un appareil alimenté par le gaz.

Néanmoins, sa mise en œuvre est surtout indiquée pour l’entretien des jardins de taille réduite. D’ailleurs, elle prend du temps, car il faudra éradiquer les mauvaises herbes une par une. Toutefois, vous pouvez contacter un jardinier professionnel pour réaliser cette opération.

Pour terminer, sachez qu’il existe des outils destinés au retrait des mauvaises herbes. Vous pouvez facilement les trouver auprès des magasins spécialisés en jardinage ou en grande surface. Les outils en question rendent la tâche moins contraignante. Il s’agit entre autres du couteau désherbeur, du tire-racine, de l’arrache herbe ou et du désherbeur écologique. Ils permettent de déraciner les végétaux indésirables, et ce, sans fournir de gros efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *