Les revêtements en fibres végétales

Un entretien régulier est le meilleur moyen de préserver l’aspect de votre tapis en fibres naturelles. Passez l’aspirateur au moins une fois par semaine pour débarrasser le tapis de la saleté et de la poussière et nettoyez rapidement les éclaboussures de liquide. Les liquides pénètrent rapidement dans les tapis en fibres végétales et, une fois installés, ils deviennent plus difficiles à extraire. Même de l’eau ordinaire peut aspirer la saleté et la terre à la surface de votre tapis. Il est donc important d’éliminer les taches dès qu’elles se produisent. Il est important de comprendre que l’humidité peut avoir des effets néfastes sur l’humidité sur de nombreux tapis en fibres végétales. Voici une sélection de quelques revêtements en fibres végétales.

Les revêtements en fibres végétales

On y pense rarement, mais ces revêtements originaux, en fibres naturelles, s’adaptent parfaitement aux salles de bains. Pour cela, il faut sélectionner celui qui aime les pièces humides, comme le jonc de mer, notre préféré, issu d’une plante aquatique. Il faut même l’humidifier une fois par mois pour préserver son élasticité et son aspect brillant. Les fibres qui n’aiment pas l’humidité et qui sont donc réserver à d’autres usages que la salle de bains : le coco, le sisal et le jonc de montagne.

Pour plus de détails sur les sols stratifiés, les parquets, les Placo platre Montpellier, cloison Montpellier etc., vous pouvez consulter nos dossiers  thématiques proposés par les fabricants.

Budget : bon marché

Pose : facile

Durabilité : moyenne

Les sols béton

Composé classiquement de sable, de ciment auquel on ajoute de la poudre colorée, le béton teinté peut être à la fois la chape et le revêtement de sol. On le coule en une seule fois sur un grillage d’armature anti-fissure. Il est ainsi d’une mise en œuvre très rapide. A noter : Plus le ciment est clair, plus les couleurs ressortent. Une finition vernie, mate ou brillante, facilite l’entretien mais peut rendre le sol glissant. Il est possible de ne colorer que la surface de la chape en la saupoudrant d’un durcisseur additionné de colorant pendant la prise.

Budget : moyen

Pose : difficile

Durabilité : longue

La moquette

De moins en moins utilisée, elle continue pourtant à avoir ses fans. Vous devez impérativement choisir une moquette prévue à cet effet, 100 % synthétique (moquette à base de fibres polyamides floquées) de même que la sous-couche afin de résister à l’humidité et d’éviter que votre revêtement ne pourrisse.

Budget : bon marché

Pose : facile

Durabilité : assez courte

Les galets

Apparu récemment, les galets sont de plus en plus prisés dans les salles de bains. Ils sont disponibles fans des dimensions et des couleurs variées. Les galets s’achètent sous forme de carreaux tous prêts, à poser soi-même. Ce n’est pas plus compliqué que de poser du carrelage. Les galets sont fixés sur des filets en PVC, ce qui rend le découpage assez simple. Vous les collerez avec de la colle à carrelage, et finirez les joints avec du mortier à joints. . Il existe aussi des kits dans lesquels les galets sont repositionnables. Après avoir posé vos galets un à un, vous procéderez à la pose de la même façon que le carrelage classique. Pour avoir un travail de professionnel, vous pouvez contacter l’entreprise de rénovation salle de bain Montpellier

Budget : moyen

Pose : facile

Durabilité : très bonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *